L’aventurier

L’aventurier au grand cœur

Tu sais vivre sans rancœur

Malgré l’usure des épreuves

Ta vie demeure intuitive

 

Tes yeux si profonds

Des yeux vagabonds

Aux couleurs azurées

Vogue vers l’éternité

 

Tes mains apaisantes

Des mains fuyantes

Qui ont tant façonnées

Qui ont tant adorées

 

Tes pensées clairvoyantes

Des pensées distrayantes

Sont des armes secrètes

Pour octroyer ton amour

 

Toi l’aventurier de ta vie

Toi qui as vu tant de contrée

Toi qui aimes tant l’existence

Raconte-moi tes aventures !

 

L’Ange Valérie

 

Image Hosted by ImageShack.us

Pourquoi elle m’ignore… !!!

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

De la tendresse pour tous,

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

L’Ange Valérie

Bientôt Noël…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Ange Valérie

Décembre

 

D  élicate saison ou tout paraît endormie

E  nveloppés dans nos manteaux d’hiver

C  achés sous un bonnet de laine chaud

E  nivrons-nous d’un vin chaud au miel

M  orphée de ces bras a apaisé la nature

B  ientôt le sapin des forêts sera tout blanc

E  n vitesse rentrons sinon gare au froid

 

La neige étend son manteau blanc

 

 
 
Poèmes des Poètes

Tombe la neige, de coton et de blancheur
Et son cortège de frissons et de froideur
Immaculée en son bien long manteau poudreux
Elle recrée paysages majestueux.

Le froid est aussi l’horreur pour ces sans-abri
De ces pauvres gens isolés et dans l’oubli
Que la mort reprend en cruelles conditions
Pour ce manque de secours, de quelque façon.

C’est la joie des skieurs et celle des enfants
Ils trouvent leur bonheur, s’amusent en tombant
Pour les cheveux blancs, ce peut être désastre
Car dans leur élan, ce sera très néfaste.

L’hiver a ses charmes de carte postale
Les arbres blancs, le vent souffle en rafale
Et légère, la neige envahit nos régions
Toute fière, recouvre le toit des maisons.

Telle fourrure d’hermine cette saison
Symbole de pureté et de lumière
Belle neige éternelle, on te vénère
Je te poétise en dessinant tes flocons.

L’Ange Valérie

Tes yeux,

 

La beauté réside dans les yeux,
C’est la porte d’entrée d’un cœur,
La porte ou l’amour réside.
Mais c’est aussi par les larmes,
Que l’on voit passer la transparence d’un cœur,
Au plus profond des yeux.

Dans tes yeux,
Je vois beaucoup d’amour, de tendresse,
Ils ont un peu de bleu, qui est un océan d’amour en liesse,
Ils ont un peu de vert, qui est une prairie ensoleillée d’été,
Ils ont un peu de marron, qui est un tapis de larmes de feuilles d’automne,
Et au fond de ton regard un charme qui a conquis tout mon être,
Ces yeux là ne peuvent pas s’oublier,
Ils m’obsèdent et me regardent en permanence avec tant d’amour,
Que je voudrais les conserver pour l’éternité…

 

L’Ange Valérie

    https://i2.wp.com/minicrotte.m.i.pic.centerblog.net/mwpfoqz0.jpg


Néo

Poème reçu par Néo et je souhaite vous le faire partager.

Merci Néo pour ce beau poème.

L’Or d’un Bal , pour un Printemps

Sur les Feuilles Reines, d’un Roi Lueur

Au Cours d’une Valse , il est Charmant

Drainant la Sève , auprès d’un Coeur.

Veinant les Branches, d’une Oraison

Portant l’Aisance , du Neuve Saison..

Le Chant des Lignes , ma Raison.

Bonheur simple

 

On le cherche si souvent dans une vie

Comment le saisir entre nos mains

Pour ne pas le laisser filer entre les doigts

Il est éternel sous son apparence éphémère

Il se discerne dans les yeux

Il se fige dans un sourire

Il nous procure la sérénité du corps

Parfois secret, discret, caché au fond de nous

Nous sommes heureux qu’il nous enchante

Pour nous abandonner à sa béatitude

Cette félicité nous entoure à chaque instant

Par le chant d’un oiseau au printemps

Par l’odeur d’une pluie d’orage d’été

Par l’humus des sous bois à l’automne

Par une note de musique si douce à l’oreille

Une immense affection nous enveloppe

Pour savourer sans fin ce bonheur

 

L’Ange Valérie

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Pour le plaisir

pour le plaisir

Previous Older Entries